2.1.1
Normes pour la construction et la gestion des bâtiments publics - 4 points

La commune a défini des normes pour ses propres bâtiments (nouvelles constructions et rénovations) et équipements incluant :

  • efficacité thermique du bâtiment
  • part minimale d'énergies renouvelables
  • utilisation efficace de l'électricité
  • utilisation efficace des systèmes de séparation de l'eau (eaux usées et eaux pluviales), utilisation des eaux pluviales
  • limitation de la climatisation
  • durabilité dans la construction l'exploitation et la maintenance
  • approvisionnement en matériaux écologiques dans la construction
  • appels d'offres pour les bâtiments et installations communaux

Les impacts du changement climatique et les coûts du cycle de vie devraient être pris en considération lors de la définition des normes.

2.1.2
Bilan et analyse - 6 points

La commune réalise un bilan énergétique et technique de tous ses bâtiments (nouvelles constructions et rénovations) et équipements (en cohérence avec le passeport énergétique).

Le bilan comprend :

  • inventaire de la structure des bâtiments et des installations techniques
  • détermination des surfaces de référence énergétiques
  • calcul des chiffres clés concernant la chaleur, l'électricité, les émissions de CO2 - gaz à effet de serre ainsi que la consommation d'eau
  • analyse de la part de consommation d'électricité selon le type d'utilisation (chauffage, eau chaude, climatisation, éclairage, appareils électriques, etc.)
  • estimation du potentiel d'économie d'énergie et des possibilités d'utilisation d'énergies renouvelables
  • identification de mesures immédiates
  • établissement des procédures pour le concept de rénovation

Un aperçu général est mis à disposition du conseil communal comme base pour la prise de décision. Les résultats sont également communiqués aux concierges et / ou aux utilisateurs des bâtiments.

2.1.3
Contrôle des consommations, optimisation de l'exploitation - 6 points

La commune a mis en place un système de contrôle (comptabilité énergétique) de la consommation d'énergie (électricité, chaleur) et de la consommation d'eau de ses bâtiments municipaux et équipements (saisie et contrôle de la consommation selon les types d'utilisation avec suivi dans le temps).

Des optimisations dans l'exploitation sont réalisées.

Le conseil communal, ainsi que les concierges et / ou les utilisateurs des immeubles reçoivent les résultats de l'évaluation.

2.1.4
Concept de rénovation - 6 points

A partir du bilan, la commune élabore un concept de rénovation à moyen et long terme pour tous les bâtiments municipaux et équipements, en précisant le potentiel d'économie d'énergie (voir 2.1.2).

Le concept de rénovation prend en compte :

  • description des mesures
  • coûts prévisibles (coûts d'investissement et calcul de rentabilité)
  • économies (énergie et CO2)
  • date de réalisation
  • responsables de la réalisation
  • financement et analyse de modèles financiers innovants comme le contracting
  • résultats du passeport énergétique
  • normes de construction et d'entretien
  • effets prévisibles du changement climatique (1.1.4)

2.1.5
Constructions ou rénovations exemplaires - 4 points

La commune a mis en oeuvre des normes énergétiques exemplaires (haute efficacité énergétique, faibles émissions de CO2) pour la construction de nouveaux bâtiments ou la rénovation d'un ou de plusieurs de ses bâtiments. La mise en oeuvre s'oriente vers les objectifs stratégiques et les objectifs d'évolution dégressive.

2.2.1
Energies renouvelables chaleur - 8 points

La commune augmente la part de chauffage et de refroidissement d’origine renouvelable dans les consommations de ses bâtiments et équipements : solaire thermique, biomasse, chaleur ambiante, géothermie etc. (sans prendre en compte la récupération de chaleur, voir domaine 3) et les évalue (en % du besoin total de chaleur des bâtiments municipaux et installations).

2.2.2
Energies renouvelables pour l'électricité - 8 points

La commune augmente la part d’électricité renouvelable dans les consommations de ses bâtiments et installations : éolien, biomasse, photovoltaïque, petites centrales hydraulique, électricité verte, etc. et les évalue (en % du besoin total d'électricité des bâtiments et équipements).

2.2.3
Efficacité énergétique pour la chaleur - 8 points

La commune augmente l'efficacité énergétique pour le chauffage et la climatisation de ses bâtiments et l'évalue sur base d'indicateurs énergétiques (sur la base du passeport énergétique) pour le chauffage, l'eau chaude, ainsi que pour la climatisation selon les différents types bâtiments (bâtiments administratifs, écoles, maisons de retraite, piscines, centres culturels, etc.).

2.2.4
Efficacité énergétique pour l'électricité - 8 points

La commune augmente l'efficacité énergétique pour la consommation d'électricité dans ses bâtiments et l'évalue au moyen d'indicateurs énergétiques pour l'électricité (sur la base du passeport énergétique) pour les différentes catégories de bâtiments (bâtiments administratifs, écoles, maisons de retraite, piscines, centres culturels, etc.).

2.2.5
Émissions de CO2 et de gaz à effet de serre (GES) - 8 points

La commune réduit les émissions de CO2 et de GES générées par l'exploitation de ses bâtiments.

La commune évalue son avancement par rapport à ses objectifs de réduction d’émissions de CO2 / GES sur la base des facteurs d'émission (en prenant en compte les facteurs environnementaux) (sur la base du passeport énergétique) pour les différentes catégories de bâtiments (bâtiments administratifs, écoles, maisons de retraite, piscines, centres culturels, etc.).

2.3.1
Eclairage public - 6 points

La commune augmente l'efficacité énergétique de son éclairage public.

La commune évalue l'efficacité énergétique de son éclairage public sur la base d'indicateurs de performances énergétiques (p. ex. nombre de points lumineux, longueur des rues éclairées, consommation d'énergie pour l'éclairage des espaces publics, feux de circulation, panneaux de signalisation lumineux, éclairage extérieur des bâtiments, etc.).

L'utilisation de technologies économes en énergie (comme p. ex. LED) est prise en compte.

2.3.2
Gestion rationnelle de l'eau - 4 points

La commune augmente l'efficacité de la consommation en eau de ses bâtiments.

La commune évalue l'efficacité de la consommation d’eau (p. ex. indicateurs par habitant) et la consommation d'eau par année pour différentes catégories de bâtiments.

La commune met en oeuvre une politique de gestion rationnelle de l'eau (besoins et consommation) qui inclut l'utilisation efficace de l'eau pour l'arrosage des espaces verts et la prise en compte de la biodiversité.


Vous en voulez encore ?

Félicitations, vous avez réussi à lire l’intégralité de ces mesures.
Votre intêret n’est plus à démontrer.

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l’utilisation des cookies. ok En savoir plus