vue arienne 005

Installation de biogaz

Commune de Kehlen

Partager sur Facebook

Le projet a été lancé par une coopérative agricole, créée en 2004 sur l’initiative de la commune de Kehlen. C’est la plus grande installation du pays qui utilise notamment aussi les biodéchets pour produire du biogaz. Elle a pour particularité d’être associée à un système d’injection du gaz dans le réseau de gaz naturel – une technique par ailleurs déjà largement utilisée en Scandinavie depuis des décennies, avec succès.

Fonctionnement

L’installation de méthanisation permet la valorisation énergétique d’environ 50 000 t de masse organique par an via un procédé de méthanisation par voie humide. Les sources d’énergie telles que les résidus agricoles (par ex. lisier, fumier), diverses plantes énergétiques (par ex. ensilages, tournesols), ainsi que des biodéchets (par ex. denrées invendables comme les fruits, légumes) et les déchets industriels organiques (par ex. aliments dont la date de péremption a expiré et qui ne peuvent plus être vendus) sont utilisées pour produire du biogaz.

De par sa conception technique, l’installation est en mesure de traiter tant les substrats très liquides que les substrats chargés en matières solides. Les biodéchets et les déchets industriels organiques sont d’abord soumis à un traitement entièrement automatique et assainis pendant au moins une heure à une température d’au moins 70 °C, conformément au règlement européen n° 1069/2009 sur l’hygiène, avant d’être intégrés dans le processus. Après le processus de méthanisation, le substrat de fermentation est divisé en deux parties, la partie liquide et la partie solide. Le digestat est ensuite entièrement épandu sur les surfaces agricoles. De cette manière, la boucle du recyclage naturel est bouclée.

Lors du processus de digestion anaérobie (sans oxygène), les microorganismes décomposent la partie organique – c’est ainsi qu’apparaît ce qu’on appelle le biogaz. Celui-ci est ensuite transformé en gaz naturel de qualité (> 98 % de méthane) dans le cadre d’un lavage humide, puis injecté dans le réseau de gaz naturel en tant que « gaz vert ». Le biogaz présente les mêmes qualités que le gaz naturel. Son injection dans le réseau garantit une efficacité énergétique maximale, étant donné que l’énergie est utilisée là où elle est nécessaire.

La quantité de gaz naturel produite à Kehlen permet de chauffer environ 3500 maisons à basse énergie ou 7200 maisons passives pendant une année, le tout pour un bilan CO2 neutre.

De plus, l’installation est idéalement située : établie entre les villages, elle évite d’accroître encore davantage la circulation à l’intérieur de ceux-ci. Le transport des effluents d’élevage des membres est seulement étalé dans le temps.

Source (1): "Naturgas Kielen" Luxemburger Wort, avril 2010

Personne de contact

Monsieur Nico Godart
Gérant Naturgas Kielen

Route N12
L-8205 Kehlen
Tél. 26 30 38
n.godart@ngk.lu

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l’utilisation des cookies. ok En savoir plus