Restez up-to-date avec nos actualités


01.06.2016

Klimapakt-Dag, 26. Juni 2016: Interviewen, Fotoen, Dokumenter

De Klimapakt-Dag 2016 gouf de 26. Mee 2016 zu Esch-Belval ofgehal. An deem Cader krute 40 Lëtzebuerger Gemengen hir "Pa...+cte Climat"-Zertifizéierung. Dokumentatiounen dozou fannt Der ganz ënnen fir erofzelueden.

Dir fannt hei och de Link op de Site mat alle Fotoen, déi um Kliamapaktdag vum Sven Becker gemaach goufen. Wann Dir se erofluede wëllt, da gitt Är Emailadress un, an de Code 9823. Am Presscommuniqué, deen ugehaang ass, fannt Dir weider Explikatiounen.

http://atelierdimages-svenbecker.pixieset.com/klimapaktdag/

Um Rand vun dësem Evenement huet myenergy, déi national Struktur fir d'Promotioun vun enger nohalteger Energietransitioun, Interviewe mam President vum Syvicol, mat 5 Gemengevertrieder a mat enger Klimaberoderin gemaach - hei kënnt Dir se lauschteren, awer Dir fannt och e klenge Résumé vun allen Interviewen direkt hei drënner.

https://soundcloud.com/search/sounds?q=Klimapaktdag

Hei ee klengen Aperçu vun deenen Interviewen:

Den EMILE EICHER, President vum Syvicol, iwwer d’Retouren, déi de Syndicat vun de Lëtzebuerger Stied a Gemengen a Saache Klimapakt kritt, an iwwer d’Erausfuerderungen, deene sech Lëtzebuerg muss am internationale Kontext stellen.

De FLORE REDING, Schäffe vun der Gemeng Réiden/Atert, ënnersträicht d’Wichtegkeet vun der gemeinschaftlecher Biogasanlag, der éischter an och nach gréisster vun der Zort am Land, déi och un een Nowäermtnetz ugeschloss ass.

De Buergermeeschter vu Garnech GEORGES FOHL freet sech, dass de Screening vun de Strukturen an Infrastrukturen an deene véier Dierfer vun der Gemeng zu enger Roadmap gefouert huet, déi mat Hëllef vun engem Klimaberoder an engem Klimateam konsequent ëmgesat gouf. Matt 70 Prozent vun de realiséierte Mesuren steet d’Gemeng no bei enger Gold-Zertifikatioun.

An der Gemeng Useldéng gouf laut dem GERARD ANZIA schonn an den 90er Joren ugefaang, Privatleit a Betriber ze sensibiliséieren. Déi Virbereedung huet « d’Dieren opgemaach fir am Pacte Climat efficace ze schaffen », an d’Mesuren aus dem Katalog hätte gehollef, nach méi systematesch Projeten unzegoen.

An der Escher Gemeng war de Geméisgaart ee Projet-Phare, wéi de Schäffe MARTIN KOX erkläert. D’Biogeméis, dat do produzéiert gëtt, huet eng Stammplaz an de kommunale Kichen.

D'VIVIANE LOSCHETTER, Schäffe vun der Stad Lëtzebuerg, zitéiert als Beispill energersäits wichteg Mobilitéitsprojeten den Tram, de Car Sharing an de Vel’oh, an anerersäits den neie Quartier, deen um Lampertsbierg gebaut gëtt an an deem vun Ufank un eng ganz Rei Aspekter vum Klimapakt a Betruecht geholl ginn wéi energieeffizient Bauen, Ëmgang mat de Ressourcen, Stiedplanung, Mobilitéit.

Fir d’CAROLINE SCHMIT, Klimaberoderin am Réidener Kanton, ass de Klimapakt «eng ganz kräfteg Motivatiounssprëtz fir d’Gemengen», a perséinlech eng Freed, fir un enger respektvoller nohalteger Zukunftsgestaltung matzeschaffen.

26.05.2016

Klimapakt-Dag 2016: 71 communes sont maintenant certifiées Pacte Climat !

Le jeudi 26 mai 2016, 40 communes ont reçu leur certification Pacte Climat dans le cadre du « Klimapakt-Dag 2016 »....+ À ce jour, et seulement trois ans après son lancement, 71 communes luxembourgeoises sont certifiées Pacte Climat. Camille Gira, Secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures, a remis les certifications aux représentants des communes à la Maison du Savoir de l’Université du Luxembourg, à Esch-Belval. Il a souligné qu’avec le Pacte Climat « les citoyens aident non seulement à sauvegarder notre planète, mais ils contribuent aussi à la protection de la qualité de vie de nous tous ».

71 communes certifiées en trois ans, ce bilan impressionnant illustre que le Pacte Climat, le programme de gestion de qualité du Ministère du Développement durable et des Infrastructures, a convaincu les communes de s’orienter efficacement vers une politique plus durable. Sur les 34 communes non encore certifiées, 31 se sont engagées, comme les communes déjà certifiées, à s’investir dans la mise en œuvre d’un système de gestion de qualité au niveau de leur politique énergétique et climatique (European Energy Award®) et d’un système de comptabilité énergétique pour leurs infrastructures et équipements communaux.

Rendez-vous annuel, le « Klimapakt-Dag » est organisé par myenergy, la structure nationale pour la promotion d’une transition énergétique durable, qui est en charge de la gestion du Pacte Climat, en collaboration avec le Ministère du Développement durable et des Infrastructures.

En début d’après-midi, Gilbert Théato, Directeur de myenergy, a souhaité la bienvenue aux quelque 200 participants qui se sont retrouvés dans la Maison du Savoir du campus universitaire d’Esch-Belval. Il a mis en évidence que « les résultats des communes démontrent que le Pacte Climat n’est pas une simple expression de volonté, mais d’une politique énergétique et d’une protection de climat communale active et concrète. »

Camille Gira, Secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures, a souligné qu’avec le Pacte Climat « les citoyens aident non seulement à sauvegarder notre planète, mais ils contribuent aussi à la protection de la qualité de vie de nous tous. Le Pacte Climat est aussi un pacte pour sauvegarder notre santé et notre qualité de l’air. »

Lis Cloos, chef de projet Pacte Climat auprès de myenergy, a ensuite exposé les avantages des réseaux de chaleur alimentés par des énergies renouvelables : « Un réseau de chaleur bien planifié selon des critères énergétiques et financiers, et reposant sur les énergies renouvelables peut contribuer substantiellement à la protection de l’environnement. »

Selon Christophe Reuter de la Cellule mobilité douce du Ministère du Développement durable et aux Infrastructures, « chaque trajet commence dans une commune ». Il a précisé qu’en favorisant « pour chaque type de trajet, le moyen de transport le plus approprié, la commune peut améliorer la mobilité tout en réduisant le trafic motorisé. »

40 communes certifiées

Le Secrétaire d’État Camille Gira a ensuite remis les nouvelles certifications à 40 communes : 33 communes ont reçu une certification dans la catégorie 2 et sept communes dans la catégorie 1. Le Pacte Climat prévoit trois niveaux de certifications : 40% (catégorie 1), 50% (catégorie 2) et 75% (catégorie 3) du score maximal possible selon le catalogue de mesures (en annexe : la liste des communes certifiées).

Dans le cadre du « Pacte Climat », l’État garantit un soutien financier et une assistance technique à la commune conventionnée. La désignation d’un conseiller climat, soit en interne, soit via un pool de conseillers mis à disposition par myenergy, est indispensable pour assurer un conseil de base aux communes engagées et la modération des équipes climat qui prennent en charge l’avancement du processus. myenergy garantit en plus la gestion du programme et la mise à disposition d’outils de mise en oeuvre du Pacte Climat.

Une exposition-foire a d’ailleurs servi de cadre à quatre partenaires du Pacte Climat pour présenter leurs activités aux communes : « Inspiring more Sustainability Luxembourg » (IMS), « Center for Ecological Learning » (CELL), Ëmweltberodung Lëtzebuerg (EBL) et l'Administration de l'Environnement.[2] 

L’édition 2016 du « Klimapakt-Dag », avait débuté le matin avec deux ateliers thématiques qui ont également rassemblé de nombreux intéressés. L’un des sujets abordés a concerné la mobilité. Sous le thème « Plus de mobilité, moins de circulation dans votre commune, comment y parvenir ? », ont été abordées les difficultés et opportunités en matière de mobilité dans les communes. Le deuxième atelier a porté sur les réseaux de chaleur alimentés aux énergies renouvelables. Les discussions ont porté sur les modèles, les systèmes et les technologies proposés, ainsi que sur le financement. Les ateliers se sont adressés en premier lieu aux employés des services techniques et aux conseillers climat.

Pendant la Journée Pacte Climat, les participants ont pu découvrir une exposition d’affiches présentant les projets innovants et intéressants de communes nouvellement certifiées, et ont pu voter pour leur projet préféré.

C’est le projet de la commune de Esch-sur-Alzette qui a été élu le plus intéressant.

Le « Klimapakt-Dag » est devenu le rendez-vous annuel incontournable pour le secteur communal et a pour objectif de motiver et de guider toutes les parties prenantes à s’impliquer dans une politique énergétique et climatique durable. 

 

Le Pacte Climat en chiffres

 

102 communes sur 105 se sont engagées dans le Pacte Climat

71 communes sont certifiées, dont 4 au niveau 75% (catégorie 3), 55 au niveau 50% (catégorie 2) et 12 au niveau 40% (catégorie 1).

Remise de 40 certifications dans le cadre du « Klimapaktdag 2016 »  aux communes suivantes :

Catégorie 2, European Energy Award® (33 communes) : Bech, Boevange/Attert, Boulaide, Contern,  Esch-sur-Alzette, Esch-sur-Sûre, Ettelbruck, Fischbach, Garnich, Grevenmacher, Käerjeng, Kayl, Koerich, Lac de la Haute-Sûre, Lintgen, Mersch, Mertzig, Mompach, Mondercange, Niederanven, Pétange, Rambrouch, Redange, Sandweiler, Sanem, Schuttrange, Steinsel, Tuntange, Useldange, Ville de Luxembourg, Walferdange, Wiltz et Winseler, .

Catégorie 1 (7 communes) : Dalheim, Echternach, Flaxweiler ; Frisange, Kehlen, Roeser, Steinfort.

Liste de toutes les communes certifiées (au 26 mai 2016) :

Catégorie 3, European Energy Award® Gold (4 communes) : Beckerich, Parc Hosingen, Schifflange, Tandel.

Catégorie 2, European Energy Award® (55 communes) : Bech, Berdorf, Bettembourg, Boevange/Attert, Boulaide, Clervaux, Contern, Differdange, Dudelange, Ell, Esch-sur-Alzette, Esch/Sûre, Ettelbruck, Fischbach, Garnich, Grevenmacher, Grosbous, Hesperange, Junglinster, Käerjeng, Kayl, Kiischpelt, Koerich, Lac de la Haute-Sûre, Lintgen, Lorentzweiler, Mamer, Mersch, Mertert, Mertzig, Mompach, Mondercange, Niederanven, Pétange, Préizerdaul, Putscheid, Rambrouch, Redange, Remich, Sandweiler, Sanem, Schuttrange, Stadtbredimus, Steinsel, Troisvierges, Tuntange, Useldange, Vianden, Vichten, Ville de Luxembourg, Wahl, Walferdange, Wiltz, Wincrange, Winseler.

Catégorie 1 (12 communes) : Bertrange, Dalheim, Echternach, Flaxweiler, Frisange, Goesdorf, Kehlen, Mondorf-les-Bains, Roeser, Rumelange, Steinfort, Wormeldange.

Liste des communes engagées mais non encore certifiées (31 communes) : Beaufort, Bettendorf, Betzdorf, Bissen, Biwer, Bourscheid, Bous, Colmar-Berg, Consdorf, Diekirch, Dippach, Erpeldange, Feulen, Heffingen, Hobscheid, Kopstal, Larochette, Lenningen, Manternach, Nommern, Reckange-sur-Mess, Reisdorf, Rosport, Saeul, Septfontaines, Schengen, Schieren, Strassen, Vallée de l’Ernz, Waldbillig, Weiler-la-Tour.

Le European Energy Award® est une système de management qualité et de certification pour communes et régions. Développé à partir de 1988, il supporte plus de 1.300 communes européennes dans leurs démarches de politique énergétique et de protection du climat.

31 conseillers climat sont certifiés (dont 23 actifs).
510 membres locaux engagés dans une équipe « Klimateam ».
79 mesures sont définies dans le cadre du Pacte Climat pour les domaines suivants : aménagement du territoire, bâtiments communaux et équipements, approvisionnement et dépollution, mobilité, organisation interne et communication.
Progression des communes dans la mise-en-œuvre des mesures du catalogue de l’ordre de +10% entre mai 2015 et mai 2016.

 

19.02.2016

Pacte Climat pour 4 communes du SIAS

Dans le cadre du Pacte Climat, les quatre communes du syndicat intercommunal SIAS se voient pour une première fois décerner le «European Energy Award ». 

Ce mardi 16 février, le syndicat intercommunal SIAS, en collaboration avec le Ministère du Développement durable et des  Infrastructures et myenergy, a organisé à Schuttrange une remise des certifications « Pacte Climat » pour les communes qui ont réussi avec succès leur audit. A cette occasion, le Secrétaire d’Etat au Développement durable et des Infrastructures, Monsieur Camille Gira, a remis les certifications «European Energy Award » du niveau 2 aux communes de Contern, Niederanven, Sandweiler et Schuttrange qui comptent ainsi parmi les 69 communes du pays déjà certifiées.
Pour être certifié niveau 2, il faut avoir atteint plus de 50% des points possibles dans le cadre du Pacte Climat.
La cérémonie a eu lieu au Centre Culturel à Munsbach, où les invités ont été accueillis par Monsieur Jean-Pierre Kauffmann, Bourgmestre de la commune de Schuttrange, et Monsieur Nicolas Welsch, Président du Syndicat Intercommunal SIAS. Dans son discours, le Secrétaire d’Etat, Monsieur Camille Gira, a insisté sur le rôle prédominant des communes dans la protection du climat, ceci particulièrement dans le contexte de la conférence COP 21 qui a eu lieu à Paris. Les échevins délégués à l’environnement des communes de Contern, Niederanven, Sandweiler et Schuttrange, ont à leur tour mis en avant les particularités de leur commune au niveau de la protection de la nature, avant la remise festive des certificats. Monsieur Gilbert Théato, directeur de myenergy, a brièvement expliqué le Pacte Climat et a félicité les quatre communes pour leur engagement et leur collaboration au niveau intercommunal.
Finalement, deux futures actions communes ont été présentées.
1. Le mois « Energie » qui commencera le 25.02.2016 avec une exposition « La construction durable » au parc de recyclage à Munsbach. Des visites sont possibles lors des périodes d’ouverture du parc de recyclage jusqu’au 24.03.2016. Deux soirées d’informations sont prévues pour ce mois :
a. La pompe à chaleur : le 09.03.2016 à 19.00 à Moutfort
b. Economisez l’énergie au quotidien : le 23.03.2016 à 19.00 à Hostert.

2. Les communes du SIAS vont présenter une charte commune à signer avec les associations et clubs. Avec la signature de cette charte, les clubs s’engagent à mettre en œuvre une série de mesures afin de contribuer à la réduction de la production de CO2 et de déchets, lors de leurs différentes activités.

23.12.2015

2015 : une année réussie pour le pacte climat !

L’année 2015 touche à sa fin et l’équipe pacte climat peut tirer un bilan positif : Jusqu’aujourd’hui, 64 communes se sont soumises à un audit pendant l’année 2015 et ont réussi une certification. Parmi les 64 communes, 18 communes ont même déjà passé un deuxième audit. Ainsi 46 communes étaient certifiées pour la première fois en 2015 : 17 communes ont réussi la certification de niveau 1 (un minimum de 40 % des points) et 28 communes ont, quant à elles, réussi la certification de niveau 2 (un minimum de 50 % des points). Pour la première fois, quatre communes luxembourgeoises – Beckerich, Parc Hosingen, Schifflange et Tandel – se sont vues attribuer le European Energy Award® Gold correspondant à la fois à un standard internationalement reconnu et également à la plus haute certification au niveau national (catégorie 3 équivalente à un minimum de 75 % des points).

En considérant les communes certifiées en 2014 et 2015, le bilan général se présente de la façon suivante: 62 communes certifiées, dont 10 communes certifiées de catégorie 1, 48 communes certifiées de catégorie 2 et quatre communes certifiées de catégorie 3. Pour 7 communes, l’audit va encore s’achever avant la fin de l’année.

Au-delà de la multitude des certifications réussies, l’année 2015 a été couronnée par les événements suivants. Le Klimapakt-Dag s’est tenu le 13 mai à l’abbaye Neumünster et a permis de présenter, d’un côté, les activités offertes aux communes par CELL et IMS dans le cadre du pacte climat et, de l’autre côté, le guide sur l’énergie et l’urbanisme. Ce dernier a été élaboré par myenergy pour soutenir les activités des communes dans ce domaine. Au cours de cet événement, les communes nouvellement certifiées ont reçu leur trophée par le Secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures, Monsieur Camille Gira. Les communes certifiées après le Klimapakt-Dag se sont rendues le 14 octobre à Hosingen pour y recevoir leur trophée dans un cadre festif. En novembre, la remise à Leipzig du European Energy Award® Gold aux quatre communes représentait un autre moment fort de l’année 2015.

À voir quelles communes vont joindre les communes de Beckerich, Parc Hosingen, Schifflange et Tandel en 2016  et comment les communes poursuivront leurs activités dans le cadre du pacte climat !

03.11.2015

European Energy Award® Gold pour 4 communes

Le 3 novembre 2015 à Leipzig, 33 communes, villes et régions se sont vu décerner le prix European Energy Award Gold. Pour la première fois, quatre communes luxembourgeoi...+ses figurent parmi les communes certifiées au niveau eea gold. Ces entités constituent l’élite de la politique énergétique européenne.

Lors de la manifestation annuelle du Forum European Energy Award (eea) à Leipzig, le prix European Energy Award Gold a été décerné pour la première fois à quatre communes luxembourgeoises. En présence du Secrétaire d‘État au Développement durable et aux Infrastructures Camille Gira, cette certification  a été remise à  Schifflange, Parc Hosingen, Beckerich et Tandel pour leur politique énergétique et climatique exemplaire.

Ces communes poursuivent déjà depuis de nombreuses années une politique climatique et énergétique exemplaire, de façon à ce que celle-ci s’est fortement ancrée au sein de l’administration. La certification gold permet aux communes de mettre davantage l’accent sur les projets réalisés. La mise en œuvre du pacte climat a déclenché un engagement exemplaire au sein de l’administration communale et a conduit ainsi à une prise de conscience plus poussée envers des sujets en lien avec la protection du climat. Afin de sensibiliser les citoyens et de les motiver à participer activement au pacte climat, les quatre communes désirent promouvoir leur rôle exemplaire. De plus, le pacte offre une plateforme idéale pour échanger des exemples de bonne pratique et comparer les résultats.  

Au total, 33 communes d’Allemagne, d’Autriche, d’Italie, du Luxembourg et de Suisse ont reçu à Leipzig la certification gold, dont 16 pour la première fois. Ainsi, 104 communes, villes et régions d’Europe sont désormais porteuses de cette distinction. Chacune travaille avec le système de gestion de la qualité eea afin de consommer moins d’énergie et de promouvoir les énergies renouvelables.

Le prix est remis chaque année à la soirée du Forum de l’eea. Cette manifestation s’est établie comme la plate-forme européenne d’échanges pour les communes, les autorités énergétiques nationales et régionales et les spécialistes de l’énergie. A Leipzig, la manifestation de l’eea a enregistré une participation record.

15.10.2015

Remise de 16 certifications à Hosingen

Ce mercredi 14 octobre 2015, myenergy, en collaboration avec le Ministère du Développement durable et des Infrastructures et du Parc Naturel de l’Our, organise une remise des ce...+rtifications Pacte Climat pour les communes qui, depuis mai 2015, ont réussi avec succès leur audit. C’est au sein des locaux du Parc Naturel de l’Our que le Secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures, Camille Gira, a remis les certifications à seize communes qui comptent parmi les 42 communes déjà certifiées. Pour la première fois, quatre communes se sont vues attribuer le European Energy Award® Gold. Il s’agit des communes de Beckerich, Parc Hosingen, Tandel et Schifflange.

Parmi les 16 communes nouvellement certifiées, les communes suivantes ont réussi la certification de niveau 1 (un minimum de 40% du total possible des points) : Goesdorf, Bertrange, Rumelange, Ettelbruck, Mondorf-les-Bains, Mondercange et Wormeldange.

Les communes de Remich, Bettembourg, Wahl, Grosbous et Mamer ont quant à elles réussi la certification de niveau 2 (un minimum de 50 % du nombre total possible de points). Pour la première fois au Luxembourg les communes de Beckerich, Parc Hosingen, Tandel et Schifflange ont réussi la certification de niveau 3, ce qui équivaut au label international European Energy Award® Gold.

Les certifications de niveau 3 peuvent être atteintes quand plus de 75% du nombre maximum possible de points sont acquis, ce qui équivaut au standard internationalement reconnu de European Energy Award® Gold, également utilisé dans d’autres pays européens (Allemagne, France, Italie, Monaco, Autriche et Suisse). Ces communes ont non seulement été auditées au niveau national, mais également par des auditeurs certifiés au niveau international. Comme il s’agit d’un standard reconnu de niveau international, ces communes se rendront début novembre à Leipzig pour la remise des certificats internationaux, occasion pendant laquelle elles pourront échanger avec d’autres communes récompensées.

La cérémonie a eu lieu dans le centre écologique de Hosingen, comme la commune de Parc Hosingen a obtenu le nombre de points le plus élevé au cours de cette période de certification. Elle a débuté par le mot de bienvenue de Monsieur Emile Eicher, Président du Parc Naturel de l’Our, suivie du discours du Secrétaire D’État, Camille Gira. Le Secrétaire d’État a insisté sur le rôle prédominant des communes dans la protection du climat, ceci particulièrement dans le contexte de la conférence COP 21 qui aura lieu prochainement à Paris. Les conseillers climat ont ensuite présenté des projets de leur commune certifiée. Les représentants politiques des communes de Beckerich, Parc Hosingen, Tandel et Schifflange ont à leur tour pris la parole pour mettre en avant les particularités de leur commune, avant la remise festive des trophées. Enfin, le syndicat de commune du Parc Naturel de l’Our a clôturé la soirée en invitant les participants à un verre de l’amitié.

03.07.2015

Reportage Klimapaktdag 2015 (Video)

 

02.07.2015

Reportage Bilan Naturparken Our an Uewersauer (Video)

12.06.2015

Pouvoir de contrôle des communes dans le domaine de la performance énergétique des bâtiments

La protection du climat est un domaine politique dans lequel les communes s’investissent de plus en plus active...+ment, comme le démontrent notamment les adhésions à l’Alliance pour le climat, au comité d’action luxembourgeois contre le nucléaire ou au Pacte Climat. En veillant à ce que les constructions qu’elles autorisent soient effectivement réalisées conformément aux règles en matière de performance énergétique, les communes peuvent apporter une contribution utile à la politique climatique du Luxembourg.

Les demandeurs d’une autorisation de bâtir sont dans l’obligation  d’accompagner la demande d’un calcul de la performance énergétique et d’un certificat de performance énergétique.

Alors que le contrôle de la qualité des certificats de performance énergétique est effectué par le Ministère de l’Economie, les communes ont pour leur part la possibilité d’effectuer un contrôle de la conformité des travaux de construction par rapport aux prescriptions en matière de performance énergétique. Celles-ci viennent donc s’ajouter aux règles urbanistiques, dont le respect doit être vérifié par le bourgmestre au moment où il émet une autorisation de bâtir, mais aussi en cours ou après l’achèvement des travaux.

En vue de soutenir les communes dans la mise en place de ces contrôles, un guide pratique et technique, reprenant de manière détaillée les divers points à vérifier, vient d’être mis à leur disposition par le gouvernement.

A noter que les communes qui adhèrent au Pacte Climat et qui mettent en place des contrôles en la matière pourront faire valoir leurs efforts au titre du point 1.4.1 du Pacte Climat « Autorisations de bâtir et contrôle des constructions ».

11.06.2015

Bâtiments fonctionnels : le standard passe de "D" à "C" au 01/07/2015

Les exigences relatives aux bâtiments fonctionnels dont l'autorisation de bâtir est demandée &...+agrave; partir du 1er juillet 2015 sont renforcées : le standard d'efficacité énergétique passera de la classe "D" à la classe "C".

Les bâtiments à usage non-résidentiel (publics et privés) dits « bâtiments fonctionnels » sont concernés par le « Règlement grand-ducal du 31 août 2010 concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels » (modifié).

Cette réglementation définit entre autres :

  • Le type de bâtiments concernés ou au contraire exemptés de certification 
  • La nécessité de faire réaliser un certificat de performance énergétique de chaque bâtiment lors de la construction, modification, ou lors de la mise en vente ou en location.
  • NOUVEAU : Le seuil minimal de réalisation des certificats de performance énergétique basés sur la consommation énergétique mesurée dans le cas des bâtiments publics fréquemment visités par le public est abaissé à 250 mètres carrés.
  • NOUVEAU : La nécessité de faire réaliser une étude une étude de faisabilité couvrant des aspects techniques, environnementaux et économiques dans le cas de la construction de bâtiments fonctionnels neufs s'applique à tous les bâtiments fonctionnels neufs. Le seuil minimal de de 1.000 mètres carrés en termes de surface de référence énergétique n'est plus d'application;
  • Les méthodes de calcul prescrites;
  • Les exigences minimales en matière de performance énergétique pour les bâtiments fonctionnels neufs (respectivement pour les bâtiments qui font l’objet de travaux d’extension, de modification ou de transformation substantielle et qui, après travaux, sont des bâtiments fonctionnels);
  • Les modalités de mise à jour des certificats de performance énergétique.

Sources :

Règlement grand-ducal du 26 mai 2014 modifiant 1. le règlement grand-ducal modifié du 30 novembre 2007 concernant la performance énergétique des bâtiments d'habitation; 2. le règlement grand-ducal modifié du 31 août 2010 concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels; et 3. le règlement grand-ducal du 27 février 2010 concernant les installations à gaz.

Règlement grand-ducal du 28 janvier 2015 modifiant le règlement grand-ducal modifié du 31 août 2010 concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels.

Pour plus d’informations et liste d’experts agréés: Le portail guichet.lu

13.05.2015

Arbeitshilfe Energie & Urbanismus

Eine energieoptimierte Ausrichtung der Kommunalplanung einer Gemeinde bietet viele Möglichkeiten an, um den Energieverbrauch vor Ort zu senken und die Nutzung von erneuerbaren Energien nachhaltig zu fördern.

Im Rahmen des Klimapakttages 2015 hat myenergy eine Arbeitshilfe zum Thema "Energieeffiziente Kommunalplanung" veröffentlicht, um Gemeindevertretern, Klimaberatern sowie Klimateams eine praxisnahe Orientierungshilfe zur Verfügung zu stellen.

Diese Arbeitshilfe kann unter dem folgenden Link heruntergeladen werden oder bei myenergy () kostenlos bestellt werden:

13.05.2015

185 personnes sur le Klimapaktdag 2015

Le 13 mai 2015, le Secrétaire d’Etat au Développement durable et aux Infrastructures Camille Gira a inauguré la 3ème édition du « Klimapakt Dag », après-midi de conférences tenues devant plus d’une cent-cinquantaine d’invités issus essentiellement du secteur communal. Organisé par myenergy en collaboration avec le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures, l’édition 2015 a été l’occasion de dresser un premier bilan du Pacte Climat et de certifier 23 communes participantes, tout en présentant des perspectives de développement, notamment par la création de nouveaux outils de support pour les communes.

Depuis son lancement il y a à peine deux ans, le Pacte Climat a réussi à convaincre quasiment la totalité des communes luxembourgeoises. Jusqu’à présent, 93 communes se sont engagées à la mise en œuvre d’un système de gestion de qualité au niveau de leur politique énergétique et climatique (European Energy Award®) et d’un système de comptabilité énergétique pour leurs infrastructures et équipements communaux. 

Remise de 23 certifications et présentation de nouveaux outils

La séance a été ouverte par le Secrétaire d’État Camille Gira, qui a annoncé la conclusion récente de deux conventions avec les organisations IMS Luxembourg (Inspiring More Sustainability) et CELL (Centre for Ecological Learning Luxembourg). Le but de ces partenariats est d’assister davantage les communes dans leurs échanges avec les entreprises (IMS) et les citoyens (CELL).

myenergy a ensuite présenté un nouveau guide pratique dédié à la planification communale énergétiquement efficace. Il s’agit d’un outil de travail pragmatique axé sur le développement communal, le développement de nouveaux quartiers ainsi que l’incitation à la rénovation énergétique qui

  • permet d’optimiser les processus de planification urbanistique;
  • sert de base de discussion facilitant les échanges avec les experts et
  • qui peut être utilisé en tant que support pour l’implémentation des mesures du pacte climat.

Avant la remise des certifications par le secrétaire d’État Camille Gira, dix conseillers climat ont brièvement présenté des projets phares réalisés à travers les 23 communes certifiées.

Le « Klimapakt Dag » vise à s’inscrire dans la continuité en tant que rendez-vous régulier en vue de motiver et de guider toutes les parties prenantes pour la poursuite de cette démarche de développement durable.

15.04.2015

Que fait le "Klimateam"? (Video)

Pour plus d'informations: cliquez ici!

19.12.2014

Implémentation mécanisme d'obligation en matière d'efficacité énergétique

A partir du 1er janvier 2015, le Gouvernement prévoit la mise en place d'un système obligeant les f...+ournisseurs de gaz naturel et d’électricité à engendrer des économies d’énergie auprès des consommateurs. Le mécanisme d'obligations est une mesure innovante pour la mobilisation de l'efficacité énergétique.

A cet effet, les fournisseurs d’électricité et de gaz naturel, appelés 'parties obligées', proposeront des nouvelles prestations de services, en accompagnant et en conseillant les consommateurs pour l'implémentation de mesures d’efficacité énergétique.

Les consommateurs pourront désormais recourir à une nouvelle offre de services qualitative, de proximité et adaptée à leurs besoins, proposée par des prestataires expérimentés dans le domaine de l’énergie.

Pourquoi une telle règlementation?

L'implémentation de ce mécanisme d'obligations est née de la volonté d’atteindre, de manière plus efficace, les objectifs fixés par la politique énergétique nationale en matière d’efficacité énergétique.

Cette mesure permet aux parties obligées de saisir l’opportunité d’un élargissement de leur modèle d’activité en direction des services énergétiques aux consommateurs. Les expériences recueillies dans d’autres Etats membres de l’Union européenne, ayant déjà implémenté un tel mécanisme, ont montré que cette façon de procéder, basée sur une réglementation solide, permet le déploiement conséquent de mesures d’efficacité énergétique.

Quels consommateurs peuvent être approchés par les parties obligées?

En principe, tous les consommateurs d’énergie, aussi bien les ménages et  les entreprises que le secteur public sont concernés. 

Quels vecteurs énergétiques sont visés par le mécanisme d’obligations?

En principe, les économies d’énergie pouvant être comptabilisées par les parties obligées peuvent se faire dans tout vecteur énergétique, dont notamment les carburants, le mazout, le gaz naturel et l’électricité.

Quelles sont les parties obligées?

Les parties obligées sont les fournisseurs d’électricité et de gaz naturel actifs sur le territoire luxembourgeois.

Une liste complète de ces fournisseurs peut être consultée sur le site de l'Institut Luxembourgeois de la Régulation.

  • Liste des fournisseurs d'énergie électrique: cliquez ici
  • Liste des fournisseurs de gaz naturel: cliquez ici

Pour initier des mesures d’efficacité d’énergie, les parties obligées sont libres d’agir elles-mêmes ou d’avoir recours à des tiers exécutants.

Comment les consommateurs seront-ils affectés par ce nouveau mécanisme?

Pour faire valoir des mesures d’efficacité énergétique, les parties obligées doivent démontrer qu’elles ont joué un rôle incitatif dans la réalisation de celles-ci. Elles devront ainsi soutenir le consommateur qui réalise la mesure concernée par une contribution directe. A titre d’exemple, cet incitatif pourrait être un conseil, un accompagnement technique ou une contribution financière. Ces incitatifs devront être fournis avant la commande de la mesure concernée par le consommateur.

Quelles mesures d’efficacité énergétique sont permises ?

Les parties obligées ont une certaine liberté quant au choix des mesures d’efficacité énergétique. En vue d'orienter leurs prestations, elles pourront réaliser les économies d’énergie soit par des mesures standardisées ou des mesures spécifiques. Les mesures standardisées définissent différents cas de figure et fixent des valeurs d’économie d’énergie forfaitaires pour les familles de mesures suivantes:

  • Enveloppe thermique des bâtiments (murs, fenêtres, toitures, dalles)
  • Production de chaleur
  • Ventilation mécanique
  • Appareils électroménagers
  • Équipement de bureau
  • Éclairage
  • Techniques industrielles transversales (Moteurs, pompes, ventilation, air comprimé, chaudières, réfrigération)
  • Management énergétique
  • Transport (Remplacement de voitures).

Les mesures d’efficacité énergétique non reprises au catalogue de mesures sont à considérer comme mesures spécifiques, qui ne peuvent être comptabilisées par les parties obligées en cas de certains principes de calcul et si aucune mesure standardisée n’est applicable.

17.12.2014

Six nouvelles certifications!

Parmi les 92 communes luxembourgeoises signataires du Pacte Climat, les communes de Berdorf, Boevange-sur-Attert, Hesperange, Putscheid, Tuntange et Vianden ont récemment eu le grand plaisir...+ de se voir attribuer des certifications des première (≥40%) et deuxième (≥50%) catégories. D’ici de début de l’année prochaine, ce ne seront pas moins de 20% des communes signataires qui seront auditées.

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l’utilisation des cookies. ok En savoir plus